Un matin a 6h, nous quittons l'agreable ville de Kangding pour aller plus au Sud, en direction de la province du Yunnan. Avant d'arriver a Kunming, nous devons faire escale a Xi Chang. Cette cite, qui n'est pas mentionnee dans notre guide, est la base de lancement des fusees chinoises. C'est tout ce que nous savons de la ville vers laquelle nous nous dirigeons en ce matin pluvieux. Une demi douzaine d'heures de bus nous attend sur des routes sinueuses. Le chauffeur se prend pour un conducteur de formule 1 et nous avons un peu la nausee, surtout Claire qui manque de faire un malaise au premier arret du bus, apres quelques heures de conduite mouvementee. Un arret pipi nous donne l'occasion de discuter avec quelques jeunes et de vivre l'experience des toilettes partagees avec poules et cochons.
Arrives a Xi Chang, nous voila perdus dans une ville sans charme. Nous achetons notre billet de train pour Kunming. Nous partirons le jour meme a 23h...il reste donc 9h a tuer!! Assis tous les deux sur un trottoir ombrage, un jeune chinois parlant anglais nous propose son aide. Jack, de son nom anglais, est accompagne de sa petite copine (vraiment petite), Lili. Nous passons l'apres midi avec eux, ravis de nous montrer leur ville. Ce sont deux jeunes etudiants tres gentils. Jack nous fait visiter son universite le soir venu et nous prendrons un repas delicieux dans la cantine en discutant longuement avec lui. Nous ayant raccompagne tot a la gare, nous lui disons adieu et patientons devant une epicerie avec le proprietaire et sa petite fille agitee.
Dans le train, nous avons reserve les places en categorie "assis dur", en d'autres termes nous sommes condamnes a passer la nuit sous les feux des lampes, assis entre trois personnages en haillons pas tres agreables. La nuit est affreuse. Cela fait 24h que nous ne nous sommes pas vraiment reposes et nous arrivons a Kunming epuises au matin.
Nous retrouvons par surprise Caty et Max, nos comperes de Pekin, echoues eux aussi dans la meme auberge. Nous passerons quelques jours paisibles dans la capitale du Yunnan et en profitons pour faire nos visas a l'avance (Thailande et Vietnam). Nous decidons a ce moment de changer nos plans et de continuer notre periple vers l'Asie du Sud Est, car le Tibet est totalement ferme. Nous n'explorons pas non plus le Yunnan mais decidons de mettre le cap sur le Laos ou nous sommes en ce moment.
Apres quelques jours a Kunming nous prenons donc un bus pour Jinghong. Le voyage se fait de nuit, dans un bus-couchette. Il  y a trois rangees de lits en largeur et deux de hauteur, le tout contenant une trentaine de personnes. Il ne faut pas etre bien grand sinon on a du mal a tenir allonge, mais nous reussissons a dormir avant d'arriver dans une ville remplie de palmiers. On se croirait deja dans un autre pays! Sans plus trainer, nous filons le jour meme a Mengla, une bourgade a 50km de la frontiere laotienne. Nous y restons deux jours sous une chaleur suffocante puis prenons un minibus qui nous mene a la ville frontiere de Mohan. Nous quittons la Chine rapidement pour le Laos. Le passage est radical, d'un cote la frontiere est stricte avec des hommes en uniforme peu souriants dans un grand batiment neuf et froid; de l'autre cote nous sommes face a des hommes souriants qui ne portent pas d'uniforme et ou il y a simplement un petit prefabrique au milieu d'un champ de boue peuple de poules. Aucune difficulte pour obtenir notre visa "on arrival".

DSCN5484


Sabaidi, bonjour le Royaume au million d'elephants !

Luang Prabang (Laos), le 13 juillet 2012